Cholet : projet de fermeture de la maternité à la Polyclinique du Parc

Face à la raréfaction des ressources humaines, notamment des profils de sages-femmes et de gynéco-obstétriciens, face à la baisse de la natalité en France et à Cholet ces dernières années, et par ricochet, à la diminution du nombre de naissances enregistrées au sein de la Polyclinique du Parc, un projet de fermeture de la maternité a été enclenché. Ce projet devrait être effectif dans les prochains mois.

Plus de dix ans de natalité en baisse : éclairage par les chiffres

En France, depuis 2011, le nombre de naissances recule chaque année, à l’exception d’un léger rebond en 2021, année qui suivait les confinements liés au Covid-19. Sur le territoire national, les naissances sont en baisse de 12,8 % par rapport à 2010, selon l’Insee.

Qu’en est-il sur le bassin choletais ?

Ce dernier n’échappe malheureusement pas à la tendance… 469, c’est le nombre de bébés, domiciliés à Cholet, nés en 2023. C’est peu, 101 de moins par rapport à 2022. Il s’agit du nombre de naissances le plus bas depuis le passage à l’an2000, soit le plus petit total enregistré du 21e siècle. De plus, en comptabilisant l’ensemble des naissances 2023, réalisées à la fois au Centre Hospitalier et à la Polyclinique, par des personnes ne résidant pas forcément à Cholet, le chiffre grimpe à 2 286. Un total en baisse de 12,6 % par rapport à 2022 donc un fléchissement local qui suit quasi à l’identique la tendance nationale et européenne. Dans ce contexte morose pour les berceaux, la Polyclinique a enregistré 364 naissances en 2023.

Une maternité unique pour garantir à la population une offre de soins optimale

Dans l’objectif de garantir à la population du bassin choletais une offre de soins solide et pérenne, malgré la double difficulté de tension sur les ressources humaines et de baisse de la natalité, les deux maternités du territoire s’apprêtent à n’en former plus qu’une seule.

« Ces dernières années, d’importants moyens ont été déployés en faveur du recrutement, mais à l’instar de la situation nationale, les effectifs des maternités restent à flux tendu. À titre d’exemple, cela fait plusieurs années que nous avons du mal à maintenir les plannings, il est même déjà arrivé que la maternité ferme quelques jours faute de personnel. L’enjeu d’une maternité unique est d’anticiper l’avenir de manière lucide en mettant tout en œuvre, le plus en amont possible pour solidifier l’offre de soins. Mieux vaut une seule maternité, mais une maternité solide. Notre premier objectif est que les accouchements puissent continuer à être réalisés sur notre territoire, à proximité des domiciles, et dans des conditions optimales pour les femmes, leur enfant et leur famille.« 

Mathieu Verger, Directeur général de la Polyclinique du Parc

La qualité des prises en charge des femmes et de leur enfant avant tout 

Ce projet apparaît alors que la maternité de la Polyclinique du Parc a reçu en décembre 2022 le renouvellement du convoité label « Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB) », obtenu initialement en 2018. Ce label récompense la politique d’accompagnement global périnatal des parents et de leur bébé, ainsi que les actions de prévention, bientraitance et promotion de la physiologie menées au sein de l’établissement.

« Le label IHAB souligne l’excellent travail et l’engagement de nos équipes. Pour éviter sur le long terme de fragiliser la qualité avérée de cet accompagnement, disposer d’une seule maternité plutôt que de scinder les ressources s’avère être la solution. Pour les femmes de la région, notre objectif est de garantir des prises en charge sereines avec des équipes au complet dans une maternité unique. Sans oublier que nos deux établissements sont voisins, il n’y aura donc pas de kilomètres supplémentaires à parcourir, ce qui est un point essentiel pour la sécurité des femmes et de leur enfant.« 

Mathieu Verger, Directeur général de la Polyclinique du Parc

À la fermeture effective de la maternité, les accouchements de la Polyclinique du Parc pourront être assurés au Centre Hospitalier de Cholet qui comptabilise plus de 2 000 accouchements par an. D’ici là, l’accompagnement et les accouchements des femmes enceintes, actuellement suivies par les équipes de la Polyclinique du Parc, seront réalisés normalement. Jusqu’au 8e mois, le suivi de grossesse restera possible avec les professionnels de leur choix, qu’ils exercent à la Polyclinique ou au Centre Hospitalier. Les futures inscriptions à la maternité seront progressivement orientées vers le Centre Hospitalier.

Une décision difficile mais responsable pour un projet médical cohérent

La Maternité de la Polyclinique du Parc est une maternité de niveau 1. Elle est destinée à la prise en charge des femmes dont la grossesse ne présente pas de risque particulier et des nouveau-nés qui ne nécessitent que des soins de puériculture.

La maternité du Centre Hospitalier de Cholet est de niveau 2b : elle dispose d’une unité de néonatalogie comprenant des lits de soins intensifs et permettant la prise en charge des nouveau-nés à partir de 32 semaines d’aménorrhée (7e mois de grossesse). Elle est également engagée dans une démarche de la labellisation « IHAB » depuis 2019.

« La décision est difficile mais responsable. Difficile car projeter de stopper une activité de maternité ancrée au sein de notre établissement et de notre territoire depuis des années est complexe. Sans compter l’excellence et l’engagement de notre équipe. Mais la situation n’est malheureusement pas tenable dans le temps. Dans le contexte que l’on connaît, conserver deux maternités sur Cholet revient à fragiliser les deux organisations. Pour cette raison, ce projet est également responsable car il vient conforter l’offre de soins actuelle du Centre Hospitalier qui va revoir son nombre de naissances augmenter, et la renforcer car l’intégralité des femmes qui accoucheront à Cholet bénéficieront des compétences et équipements d’une maternité de niveau 2b au sein du pôle Mère-Enfant du CH. »

Mathieu Verger, Directeur général de la Polyclinique du Parc

Des équipes accompagnées au maximum

La Polyclinique du Parc compte 10 auxiliaires de puériculture et 9 sages-femmes. Un plan d’accompagnement avec le service des ressources humaines de la clinique et du groupe Vivalto Santé va être engagé. Des solutions de reclassement vont être proposées, des formations, des bilans de compétences…

« Nous souhaitons accompagner individuellement et au maximum chacune des personnes impactées par la situation. Nous avons conscience des difficultés engendrées à titre personnelle pour nos équipes. Nous serons bien entendu à l’écoute et nous nous adapterons au projet de carrière de chacune pour amoindrir du mieux possible ce bouleversement et accompagner les transitions professionnellesNous nous sommes aussi tournés vers le Centre Hospitalier qui étudiera les possibilités offertes en termes de recrutement. »

Mathieu Verger, Directeur général de la Polyclinique du Parc

Dans ce processus, la Polyclinique fera appel à un cabinet externe spécialisé qui permettra aux collaboratrices de se repositionner plus rapidement et plus sereinement en bénéficiant de conseils de professionnels experts des ressources humaines pour mettre en œuvre le projet de carrière qui lui correspond.

Un projet gynécologique au service des besoins de santé des femmes du territoire

En parallèle, la Polyclinique du Parc souhaite poursuivre, en partenariat avec son équipe de gynécologues et au service de la population, une activité de consultation de gynécologie classique, les suivis de grossesse des parturientes qui le souhaitent ainsi que le développement d’une activité chirurgicale gynécologique (pathologie bénigne : kyste, fibrome, dysplasie cervicale, adénomyose, endométriose, pathologies infectieuses, prolapsus génital…), cancérologique pelvienne (cancer de l’utérus, de l’ovaire, du col de l’utérus, de la vulve…) et sénologique (pathologies mammaires bénignes, cancers du sein…). Ce projet s’inscrit dans la volonté de consolider l’offre de soins sur le bassin choletais en gynécologie et sénologie pour permettre de répondre en proximité aux besoins de santé des femmes de la région.

Contact presse

Les derniers communiqués de presse

Polyclinique du Parc de Cholet
Etablissement
Cholet : projet de fermeture de la maternité à la Polyclinique du...
Etablissement
À Melun, le Centre de Radiothérapie de Seine et Marne (CRSM) renforce...
Etablissement
Nice : la Clinique Saint-François reçoit la labellisation « Centre...
Hôpitaux privés : l’état d’urgence, une mobilisation historique pour défendre l'accès aux soins
Événement
Hôpitaux privés : l’état d’urgence, une mobilisation historique...
Un groupe de soignant en arrière plan
Nomination
Grégory Dieusaert : nouveau Directeur Général des Hôpitaux Privés...
Mars Bleu 2024
Événement
Mars Bleu – Les Hôpitaux Privés Rennais – Cesson Sévigné
Mars Bleu 2024
Événement
Mars Bleu à La Clinique Anne d’Artois à Béthune (62)
Mars Bleu 2024
Événement
Mars Bleu à la Clinique Pasteur (Royan)
Skip to content