À Champigny (Yonne), la clinique de santé mentale Ker Yonnec a lancé des travaux de rénovation de l’aile touchée par l’incendie survenu en mai dernier

Le 24 mai dernier, un incendie est survenu à la Clinique Ker Yonnec. Si l’activité d’hôpital de jour a repris dès le lendemain de l’incident, une aile d’hospitalisation complète a malgré tout subi des dommages matériels conséquents.

Après l’incendie à la Clinique (Champigny), un programme de rénovation ambitieux

L’établissement a récemment lancé des travaux de remise en état du bâtiment touché par l’incendie afin de pouvoir à nouveau jouer pleinement son rôle dans l’offre de soins de santé mentale sur le territoire. La quasi-totalité de l’offre en hospitalisation complète ayant déjà repris, seuls 10% des lits restent à rouvrir. Les travaux en cours devraient être achevés d’ici la fin de l’année.

« La prise en charge de la souffrance psychique constitue aujourd’hui un enjeu de santé fondamental. Le lancement de ces travaux de rénovation au sein de notre clinique s’inscrit pleinement dans notre volonté de proposer à nos patients une prise en charge de proximité dans les meilleures conditions d’hospitalisation possibles. »

Céline Barbosa, Directrice Générale de la Clinique Ker Yonnec

Forte de cette dynamique de renouveau, la Clinique Ker Yonnec propose d’ores et déjà une prise en charge en hôpital de jour optimale. Si des délais d’attente sont observés pour intégrer le secteur d’hospitalisation complète, la prise en charge en hôpital de jour peut être très réactive et au plus près des besoins des patients. Au total, 70 places sont aujourd’hui ouvertes et peuvent être mobilisées en fonction des besoins identifiés par les professionnels de santé du territoire.

L’objectif est de faciliter le recours à la prise en charge en hôpital de jour pour prévenir les phases aiguës et permettre aux patients de conserver leur insertion sociale, voire professionnelle durant leur prise en charge. Il n’est donc pas nécessaire que les patients aient préalablement bénéficié d’un séjour en hospitalisation complète pour accéder à l’hôpital de jour. La prise en charge psychiatrique s’inscrit pleinement dans le « virage ambulatoire » observé en chirurgie, par exemple, depuis plusieurs années, où les hospitalisations complètes sont évitées autant que possible.

Il est à noter que l’admission en hôpital de jour se fait sur prescription médicale. Le professionnel de santé peut obtenir le dossier d’admission sur demande auprès de la clinique. Ce dossier est simplifié afin de tenir compte de la charge importante de travail des professionnels de santé et axé sur les éléments essentiels au démarrage de la prise en charge.

Ker Yonnec : une clinique mobilisée pour préserver l’offre de soins de santé mentale sur le territoire icaunais

Aux côtés du Centre Hospitalier Spécialisé de l’Yonne, le CHSY, et parmi les acteurs privés de la santé, la Clinique Ker Yonnec œuvre à la préservation de l’offre de soins de santé mentale sur le territoire icaunais, le secteur de la santé mentale étant touché de plein fouet par la pénurie de professionnels observée sur tout le secteur de la santé.

L’établissement propose une prise en charge globale de la pathologie psychiatrique en hospitalisation libre ; à temps complet ou partiel. Quatrième acteur privé de la santé mentale en France, Ker Yonnec propose également une prise en charge en gérontopsychiatrie (troubles psychiatriques chez le sujet âgé). Chaque année, la clinique accueille plus de 2600 patients.

Mue par sa volonté de proposer et de développer l’offre de soins de santé de mentale à la patientèle icaunaise, la clinique est aujourd’hui à la recherche de plusieurs profils pour compléter ses équipes : psychiatre libéral, infirmier de jour, infirmier de nuit, etc. L’établissement a récemment lancé une campagne de recrutement ambitieuse sur le réseau social LinkedIn afin d’attirer de nouveaux soignants.

Le soutien clé de l’ARS Bourgogne Franche-Comté et du groupe Vivalto Santé

Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté, Clinique Ker Yonnec, groupe Vivalto Santé : programme de rénovation à Champigny

Fin septembre, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne Franche-Comté s’est rendue au sein de l’établissement, en la personne du Directeur Général Jean-Jacques Coiplet, afin d’échanger sur les besoins du territoire icaunais et les perspectives de la clinique. Étaient également présents lors de cette rencontre Daniel Caille, fondateur de Vivalto Santé, et Anne Bourdet Neuilly, Directrice du Développement de Vivalto Santé et en charge de la santé mentale dans le Groupe.

« En tant qu’opérateur de soins, nous avons à cœur de proposer à nos patients une offre adaptée aux pathologies psychiatriques, en droite ligne avec notre raison d’être “soigner et accompagner les patients tout au long de leur parcours de soins et de leur vie”. C’est la raison pour laquelle la clinique Ker Yonnec a une place bien particulière dans le Groupe. »

Anne Bourdet Neuilly, Directrice du Développement de Vivalto Santé et chargée de la santé mentale dans le Groupe
Contact presse

Les derniers communiqués de presse

Polyclinique du Parc de Cholet
Etablissement
Cholet : projet de fermeture de la maternité à la Polyclinique du...
Etablissement
À Melun, le Centre de Radiothérapie de Seine et Marne (CRSM) renforce...
Etablissement
Nice : la Clinique Saint-François reçoit la labellisation « Centre...
Hôpitaux privés : l’état d’urgence, une mobilisation historique pour défendre l'accès aux soins
Événement
Hôpitaux privés : l’état d’urgence, une mobilisation historique...
Un groupe de soignant en arrière plan
Nomination
Grégory Dieusaert : nouveau Directeur Général des Hôpitaux Privés...
Mars Bleu 2024
Événement
Mars Bleu – Les Hôpitaux Privés Rennais – Cesson Sévigné
Mars Bleu 2024
Événement
Mars Bleu à La Clinique Anne d’Artois à Béthune (62)
Mars Bleu 2024
Événement
Mars Bleu à la Clinique Pasteur (Royan)
Skip to content