Une thérapie par la poupée aux Hôpitaux Privés Rennais – Cesson-Sévigné

Patients atteints de troubles cognitifs : une thérapie par la poupée

"Doll therapy" ou "thérapie par la poupée"

Troubles cognitifs : la thérapie par la poupée

La « doll therapy » ou “thérapie par la poupée” en français consiste à mettre une poupée dans les bras de certains patients à des fins thérapeutiques.

Utilisée depuis plusieurs années dans des maisons de retraites aux États-Unis, la France commence à s’emparer de cette approche non médicamenteuse qui permet d’apporter un mieux-être aux patients atteints de troubles cognitifs, telle que la maladie d’Alzheimer.

Un objet transitionnel rassurant et stimulant

À l’initiative de Céline Nezet, Responsable d’unités de soins (médecine polyvalente, hématologie et hôpital de jour en chimiothérapie), les Hôpitaux Privés Rennais – Cesson Sévigné utilisent depuis plus de 6 mois deux poupées empathiques à des fins thérapeutiques.

Destinées aux patients présentant une altération des facultés cognitives de mémoire, de langage et de raisonnement (souvent des séniors de plus de 75 ans atteints de démence ou de la maladie d’Alzheimer), les poupées permettent de calmer les angoisses via une approche sensorielle et d’encourager la verbalisation.


En stimulant certains souvenirs (notamment chez les personnes ayant eu des enfants), elles permettent de responsabiliser le patient. La poupée pèse relativement lourd pour simuler le poids d’un vrai bébé.

Céline Nezet, Responsable d’unités de soins au sein des Hôpitaux Privés Rennais Cesson-Sévigné.

Elles peuvent également être utilisées comme support de communication entre le personnel et le patient.


Nous remarquons un véritable changement d’attitude chez nos patients depuis l’utilisation des poupées dans le service. Une patiente habituellement agitée lors de ses transfusions a retrouvé de la sérénité grâce à la poupée, ce qui a considérablement amélioré sa prise en charge par le personnel soignant.

Céline Nezet, Responsable d’unités de soins au sein des Hôpitaux Privés Rennais Cesson-Sévigné.

Une approche thérapeutique qui évite la sur-médication

Les personnes âgées présentent souvent plusieurs pathologies et sont donc amenées à prendre plus de médicaments que le reste de la population. Sur le long terme, cette sur-médication peut avoir des conséquences néfastes sur la santé et notamment amplifier les troubles cognitifs.


La thérapie par la poupée permet d’éviter la sur-médication tout en apportant un réel bien-être aux patients, facilitant ainsi leur prise en charge par le personnel soignant

Céline Nezet, Responsable d’unités de soins au sein des Hôpitaux Privés Rennais Cesson-Sévigné.

Pour compléter cette approche douce et améliorer la prise en charge des patients atteints de troubles cognitifs, l’établissement prévoit également d’installer des horloges et des tableaux dans les chambres et les services pour les aider à se situer dans le temps et l’espace.

Contact presse

Les derniers communiqués de presse

Conférence de presse 2024 du groupe Vivalto Santé
Événement
Vivalto Santé renforce son modèle fondateur de « Troisième Voie »...
Visuel CDC Habitat dans le cadre de la signature du partenariat avec Vivalto santé
Partenariat
Vivalto Santé noue un partenariat avec le groupe CDC Habitat
Événement
Mars Bleu à la Polyclinique Lyon Nord (Rillieux-la-Pape)
Etablissement
Révolution en rythmologie dans la région des Pays de la Loire
Vue extérieure de la Clinique Anne d'Artois à Béthune
Etablissement
A Béthune, la Clinique Anne d’Artois renforce son offre de soins
Etablissement
La Clinique du Val d’Or (Saint-Cloud) inaugure la fin de 4 ans de...
Centre cardiologique d'Evecquemont
Nomination
Christelle Rivoal nommée Directrice Générale du Centre Cardiologique...
Parcours de soins
Une thérapie par la poupée aux Hôpitaux Privés Rennais –...
Skip to content